Nature Rédemptrice

Guilde role play World of Warcraft - Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journal - Kerak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerak
Initié
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Azeroth
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Journal - Kerak   Lun 3 Juil - 15:10

Bien que cette idée m'ait repoussé pendant quelques temps, j' ai décidé d'écrire un journal dans lequel je décrirai les éléments importants de ma vie. De plus, il sera accessible à tous les membres qui m' ont receuilli, les Rédempteurs.


Tout d'abord je m' appelle Kerak Briggs, je suis un Mercenaire.

Dès mon enfance, j' ai été formé au combat et ma vie a éte règlementée par des règles militaires assez strictes dues au travail ainsi qu' au caractère de mon père.Il ne laisssait guère transparaître ses émotions et arborait souvent un air taciturne ce qui allait très bien avec le fait qu' il était têtu, il savait ce qu' il voulait.
Actuellement, je pense être comme lui, toutes ses caractéristiques me sont apparues à l' adolescence.
Mon père était un soldat hors-pair, il faisait partie de l' élite, c'est pour cela qu' il cachait les opérations qu' il menait et qu' il cachait le nom des membres qui l' accompagnaient. Il faisait partie d' une unité spéciale comme il le disait si bien.
Depuis la mort de ma mère, mon père était acharné sur le travail et sur ma formation, il détestait que je m' amuse à me combattre avec un Orc qui semblait aussi jeune que moi, pourtant nous nous ne nous faisions pas grand mal avec nos épées en bois.
Après chaque entraînement à la maîtrise des armes, j' apprenais à lire et à écrire mais aussi l' histoire de notre race, la race Humaine.
Dès mes 16 ans, mon père m' obligeait à courir chaque jour avec une armure de 50 kilos sur un certain nombre de kilomètres avec une arme à deux mains fixée dans mon dos et bien rangée dans son fourreau. J' avoue que ce n' était pas une tâche très réjouissante mais malgré tout , je ne regrette pas cette période puisque maintenant j' arrive à nager avec une armure de ce gabari même si ma vitesse demeure assez faible.
A mes 18 ans mon père partit combattre le Fléau mais il ne revint jamais, je ne le revis donc plus ainsi que l' Orc mon compagnon de jeu, mais ce dernier ne s'était pas montré depuis deux ans.
Je décidai donc de poursuivre ma formation militaire à Theramore dans le but de devenir officier. Ceci ne servit à rien puisqu' à cette époque mon caractère commençait déjà à s'affirmer, j' étais plus rebelle et agressif que jamais. J' ai été jugé puis accusé comme traître pour coups et blessures sur un officier pendant mes classes, j' ai été comdamné à 1 ans de travaux forcés.
A 20 ans ma peine était terminée, j' ai alors fuit pour m' engager comme marin sur un navire, je me chargeais de hisser les voiles ou de remonter l' ancre avec mes camarades. Tous ceux avec qui je vivais appréciaient ma force physique, et moi j' étais bien content d' avoir laissé de côté mon armure de plaques et l' entraînement que j' avais eu.
Ce métier difficile me paraîssait vraiment très simple après ce que j' avais vécu et il m' occupa trois années.

La menace du Fléau étant de plus en plus grande, j' ai décidé de reprendre les armes dans le but de défendre tous les peuples menacés.
Principalement Gnomes,Nains, Elfes et Humains car même si la horde est menacée par le danger, je ne la côtoie guère...

Mon corps est enfin devenu une arme très puissante, je suis devenu capable d'asséner des coups d' une violence rare et d'encaisser ceux de mes adversaires par la même occasion.
Je fais très attention à mon corps, il est sacré pour moi, même si certains pensent que je lui voue trop un culte, dirons nous, c' est seulement parce qu' il me permet de survivre dans un monde devenu hostile.
Il est vrai que j' en fais parfois un peu trop comme demander à un prêtre d' ôter toutes mes cicatrices grâce à des sorts spéciaux...

Aujourd' hui, j' ai 24 ans et quelques mois et c' est durant une ronde devant Stormwind que j'ai recontré un homme, ou plutôt un elfe qui défendait les mêmes intérêts que moi, il veut que l' Equilibre soit rétabli en ce monde et que la nature reprenne ses droits.
Contrairement à moi, il n' est pas seul et il m' a proposé de rejoindre ses rangs ce que j' ai accepté d' emblée.
Cet elfe s'appelle Mornaglar et j' étais bien content de voir qu' il est de mon côté car il maîtrise parfaitement les arts druidiques et le combattre et triompher aurait été très difficile.


A la fin de chaque page d' écriture, j' effectuerai une signature.
De cette façon :



KeraK


( Ne postez pas après ce sujet s' il vous plaît car je le continuerai, si vous voulez faire des remarques, faîtes les dans Discussions Générales Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal - Kerak
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature Rédemptrice :: La Rédemption :: L'Auberge-
Sauter vers: