Nature Rédemptrice

Guilde role play World of Warcraft - Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Abandonner son esprit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La souris
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 12/09/2005

MessageSujet: Abandonner son esprit...   Lun 17 Oct - 10:23

L'endroit ressemblait à un rêve. De ceux qui vous emènnent dans des endroits improbables.
Le lac frémissait à peine sous une brise tiède. Chaque pas était doux et chaque respiration, une renaissance.
On ne pouvait que avoir envie de s'étendre près de l'eau et laisser sa main quérir un peu de fraicheur dans l'onde.
Sans même s'etonner qu'un noble cerf s'approche sans méfiance et vous regarde comme si vous aviez toujours été là, sans être surpris par la vénérable créature feuillue qui marchait lentement, sans se demander d'où venaient ces petits tintements incessants, on pouvait se consacrer alors à soi-même.
Pour peu qu'on en ai pas peur...

C'était donc là où j'avais choisi de fêter mon départ de "chez les elfes". Mornaglar et les siens m'avaient sauvé et guéri. Le druide ne m'avait pas parlé, il m'avait fait écouter. Il ne m'avait rien montré, mais fait observer.
Il ne m'avait rien offert, juste proposé.
Et malgré les discussions du vent avec les arbres, malgré les regards de certaines bêtes, malgré ces heures de recueillements où je m'étais enfin parlé à moi même, ou j'avais enfin prit le temps, malgré toutes ces choses fabuleuses, je ne croyais pas qu'un esprit qu'on apellait pouvait nous accompagner de la façon la plus intime qu'il soit...

J'etais donc assise sur un ancestral banc de pierre, avec une de ces liqueurs elfiques raffinées capable d'abattre un nain non préparé.
Il me tardait tant alors de retrouver mon amour et amant, les amis que j'avais enfin trouvé, de reprendre la route et la vie avec eux.

Je ne sais pas ce qui me poussa à defier mes idées préconçues... L'alcool surement, le doute aussi. Et si...
J'avais eu accès à des sensations que jusque là j'ignorais, je m'étais révéler à moi même, restait-il encore beaucoup à découvrir ?
Voila donc que j'étais debout - et un peu chancelante - ivre de chaleur alcoolisée, à balbutier des imprécations que je pensais être obligatoires pour ce genre de rite...
Je suis persuadée maintenant que le vrai rite est la simple volonté et la seule force que l'on met à apeller les esprits. L'endroit est prédisposé à ce genre de chose.

Lorsque je me suis reveillée le lendemain, j'ai cru qu'il ne s'était rien passé, il ne m'en restait que des bribes de rêve...
Mais l'esprit avait repondu, il était là, enfoui et il me fallu de nombreux jours pour enfin le percevoir assez pour le comprendre.
Je crois qu'il lui avait fallu moins de temps pour s'appercevoir à qui il avait à faire.
Ce n'est pas qu'il ne m'aimait pas, je crois même qu'il était capable d'être sympathique. Je pense qu'il avait beaucoup de chose à faire comprendre, apprendre. Il devait être impatient de pouvoir repondre à l'appel d'un éclairé, un elfe sage qui pourrait ecouter tout ce qu'il avait à dire depuis mille ans.
Je n'etais pas un elfe. Et encore moins sage...
Il destesta mon retour à la ville. Il exécra encore plus mes petites habitudes humaines, ma médiocrité mortelle...
Nous ne concevions rien pareillement.
Sans être des contraires, nous ne nous comprennions pas.

Il n'était pas vraiment méchant ou fou. Il aurait voulu que je sois quelqu'un d'autre et se maudissait surement d'avoir été si empressé de répondre à mon appel de viande saoule.
Il était fier et ne se laissa pas faire - au moins pour la forme - quand je decidais de nous separer.

Zach et Mahel veillait.
Je voyais et entendais depuis peu même quand j'etais sous sa forme à lui.
Son esprit était plus fort que le mien, il savait comment me faire taire, au moins un temps, il en profita pour se montrer une nouvelle fois odieux avec mes amis. Ce n'était pas tellement pour me punir, et c'est là que nous avions nos seules ressemblances, il était assez fier pour en devenir mesquin...
Sa force faiblissait, je fis le maximum pour que les autres entendent mes conseils. Il suffisait de le déconcentrer, en le frappant par exemple, pour que je puisse enfin exercer pleinement ma volonté et lui dire de partir, comme Mornaglar me l'avait expliquer.
Il avait raison, cela avait fonctionné finalement.

Mahel et Zach étaient furieux, je ne pouvais pas trop les en blamer, j'etais incapable de leur expliquer. Mais etaient-ils capable de comprendre de toutes façons ?
Moi... Moi j'en gardais un gout amer. Est-ce que je n'avais pas été à la hauteur ? Ou bien est-ce que je n'etais tout simplement pas faite pour cette cohabitation ?
Mornaglar était tout autant faché que mes amis qui venaient lui crier dessus.

J'avais une nouvelle fois fait un désastre, incapable d'exprimer ce qu'il s'etait passé. Incapable d'expliquer aux uns, de rassurer les autres.

J'en garderais surement une petite déchirure, mais il fallait avancer...
Si j'étais devenue plus forte, je n'allais pas me mettre à pleurer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Abandonner son esprit...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etat d'esprit
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» l'esprit légion vous salut
» jeu de rôle abandonner ?
» Piège. Brise-esprit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature Rédemptrice :: La Rédemption :: L'Auberge-
Sauter vers: