Nature Rédemptrice

Guilde role play World of Warcraft - Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Loups-de-givre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nelan Khalghir
Initié
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Loups-de-givre   Mar 30 Oct - 12:49

Nuit grisâtre. L'hiver approche. Neige, vent glacial sont déjà là. Je continue la marche. Ici et là, des ogres. Coups de hache, giclées de sang, hurlements étouffés. Blessures et entailles sur tout le corps. Je m'essoufle. La marche est difficile. Encore quelques instants. La grotte est en vue, enfin...

Arrivé à la grotte. Je m'asseois, jettant le manteau de fourrure plus loin. De petites brindilles, le totem, un geste rapide de la main, et le feu vit. Quelques instants de repos désormais. Je respire calmement. Le vent souffle dehors. Je referme mes blessures. Au loin, des hurlements de loup. Léger sourire. Un morceau de viande que je sors du sac, que je fais cuire. Maigre repas. Je m'allonge. Les paupières se ferment. Je sombre...

[...]

<Rêve curieux. Je suis au milieu d'une plaine verdoyante. Je marche, sans véritable destination en tête. Je crois... Je crois que je cherche quelqu'un, oui. Il y a une ombre, au pied d'un arbre. Je marche vers elle. Une étrange sensation m'envahit alors, comme s...>

Grognements. J'ouvre discrètement un oeil. Le feu tient bon, le vent se fait brutal à l'extérieur. Puis une paire de bottes... Deux... Trois, trois êtres qui se tiennent debout, grognent, me menacent de leur arme. Ma main glisse lentement sur le sol à la recherche de ma hache, mais...

"N'essaie même pas, draeneï."

Une voix grave, qui se heurte aux parois de la grotte et résonne. Ce sont des orcs.

"Que fait-on de lui, capitaine?"

"Notre devoir... Nous impose de le tuer, frères..."

Sourire machiavélique. Petite lueur sang dans leurs yeux.

"Meurs... Pour l'honneur de Drek'Thar, draeneï..."

Haches brandies. Sensation de peur immédiate. Mon sang se glace. Mon coeur s'emballe, mon estomac se noue. Respiration halletante. Au bout de cette lame se tient le voile noir. Je ne veux pas mourir. J'ai tant de choses à voir, tant de personnes à revoir, je ne peux pas... Je veux implorer leur pitié, mais c'est impossible. Sauvez-moi, sauvez-moi... Je ne dois pas mourir..! Rage et terreur se mêlent. Je veux crier, je veux me lever et libérer ma colère, mais je ne peux pas. Je suis pétrifié. Cette grotte, ces montagnes, cette neige, me serviront de tombeau. Ici je disparaitrai, et personne ne le saura. Début de larmes. Les haches commencent à s'approcher. Tout passe en ralenti. La tempête à l'extérieur emplit mon esprit, je n'entends qu'elle... Quand soudain...

"Cessez, idiots."

Les orcs se retournent. Vide absolu. Je n'entends plus rien. Un regard à l'extérieur. Un loup se tient là, fusillant les orcs de ses yeux bleu turquoise. Les orcs grognent, irrités par ces deux mots. Mais ils s'agenouillent. Le loup s'avance alors vers moi, bousculant le capitaine en colère. Qui est cette bête..? Un regard intense, pendant plusieurs secondes.

"Nous avons à parler, draeneï..."



A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelan Khalghir
Initié
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Loups-de-givre   Mar 6 Nov - 16:53

La tempête fait rage. La nuit glacée embrasse mes muscles, les tord davantage à chaque seconde. Je résiste tant bien que mal. Respiration halletante. Le loup marche devant moi, imperturbable, neutre au cataclysme. Les secondes se transforment en minutes, les minutes en heures. L'effort s'intensifie à chaque pas. Je veux m'arrêter, mais c'est impossible. Je sais qu'il ne m'attendra pas. Et je veux savoir où il m'emmène, je veux savoir ce qu'il compte me montrer. La marche continue. Le corps souffre, l'esprit le pousse de toutes ses forces...

Puis quelques arbres. Le loup se faufile entre eux, je le suis. Il s'arrête alors. Je fais de même. Un hurlement. La tempête cesse alors. Surprise totale. J'écarquille les yeux, voyant le ciel se dégager et les étoiles apparaître. Un deuxième hurlement. Un silence... Puis d'autres hurlements. De partout, tout autour. Les hurlements ne s'arrêtent plus. Suit un bruit de pas, incroyablement discret mais perceptible. Des loups à la fourrure argent sortent de l'ombre et vont se ranger aux côtés de mon guide. Un nouveau silence. Le bruit du vent froid. Je ne bouge pas. L'instant se prolonge. Puis les loups me regardent, curieux, peut-être méfiants, et forment un cercle autour de moi. Mon guide se distingue, grimpant sur un petit rocher.

"Assieds-toi, draeneï."

Je m'exécute. Je regarde rapidement autour de moi. Leurs yeux de cristal me scrutent sans relâche. Je garde mon calme. Je regarde à nouveau mon guide.

"Bienvenue au conseil des Rashnak, draeneï. Je suis Rurg, chaman du clan Loups-de-Givre et actuel régent de la meute Rashnak. Présente-toi à nous, draeneï."

Malaise. Un chaman orc en face de moi. Mélange de rage, de scepticisme et d'admiration. Les loups gardent leurs yeux fixés sur moi. Ravalement de salive.

"Je suis Nelan Khalghir, pr... Prêtre de la Rageterre, de... De l'Exodar."


"Nelan Khalghir, c'est un plaisir et un honneur de t'accueillir sur nos terres."

"Je... J'aurais parié le contraire, avec vos..."

Rurg penche la tête sur le côté.

"Les orcs et les draeneï n'ont jamais été en bons termes depuis la corruption. Comprends donc que les soldats de mon clan se méfient des tiens comme tu te méfies des miens."

Je hoche doucement la tête. Un nouveau silence. Rurg jette un coup d'oeil aux autres loups.

"Mais les problèmes entre nos peuples ne doivent pas empêcher la construction de liens. Drek'thar est d'accord avec moi sur ce point."

"Il est vrai, oui."

"C'est pourquoi tu es devant le conseil des Rashnak aujourd'hui."

Je hausse un sourcil. Je ne comprends pas bien. Il semble le percevoir.

"Je vais t'aider à comprendre, Nelan Khalghir. La meute Rashnak a perdu son chef il y a peu. Un Loup-de-Givre, un chaman, comme toi et moi. Il s'appelait Erogar. Il est mort au combat dans la Vallée d'Alterac. Sa perte est source d'une grande tristesse pour nous tous, y compris sa meute."

"Euh, mais... Pourquoi une meute? La question est peut-être malvenue, mais..."

Rurg hoche la tête.


"Le chamanisme n'enseigne pas seulement la communion avec la nature et l'empathie avec les éléments. Les chamans doivent être capables de devenir des chefs de bataille accomplis, ils savent se battre et motivent leurs troupes. Depuis des générations, ce rôle avait été oublié chez les orcs. Mais Thrall est l'incarnation même de cette image, et il a permis son retour."

Intrigué, intéressé, étonné. Des conceptions du chamanisme que les draeneï n'ont pas. Je reste à l'écoute, n'en perdant pas une miette.

"Certains chamans peuvent être entraînés à cela en devenant des chefs de meute. Ils rassemblent des loups parfois isolés, abandonnés, même solitaires et hargneux, et apprennent à les faire agir en véritable groupe."

"Je vois, c'est assez ingénieux."

Un court silence. Rurg regarde à nouveau les autres loups.

"Mais une meute ne demeure pas sans chef. D'autres chamans et moi savions que tu méditais dans ces montagnes. Tu nous sembles curieux et passionné, et tu n'as peut-être pas eu cette part de l'enseignement du chamanisme. Aussi, si tu le souhaites, je te ferai passer des épreuves pour te tester, et voir si tu es apte à devenir le chef de la meute Rashnak..."

Les autres loups hochent la tête. Une seconde d'exaltation, une expérience unique qui se présente devant moi. Puis une hésitation.

"Mais si j'utilise ces techniques contre la horde ensuite? N'avez-vous pas peur de cela?"

"Il faudrait que tu considères en premier lieu que cette guerre entre l'Alliance et la Horde ait lieu d'être..."

Je hoche la tête. Pas si idiot, dans le fond. Un nouveau silence. Je reste, malgré toutes ces affirmations, sceptique.

"Retourne à ta grotte et repose-toi. Le voyage t'a épuisé. La tempête s'est calmée, retourner à ta couche sera aisé. Le conseil Rashnak doit continuer de se concerter sur ton cas, quoi qu'il arrive. Je reviendrai dans quelques jours. Entraîne-toi d'ici là... Si tu tiens vraiment à mener la meute..."




A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelan Khalghir
Initié
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Loups-de-givre   Mer 14 Nov - 20:03

L'hiver est là. Froid du jour qui mord la chair, gel de la nuit qui torture les muscles. Alterac et Hiver, amour sadique, passion dévorante, liaison meurtrière, voilés d'une beauté pâlie par le soleil, enchantée par la nuit. Lorsque le ciel se peint de roses et d'orangés, je m'arrête, je retourne à ma couche. Un feu, quelques poissons rapportés du lac. Le repas cuit, la neige fond dans le petit récipient de métal, le joyau céleste apparaît, les milliers de perles scintillantes l'accompagnent. Les heures passent, la scène semble figée. Assis en tailleur. Dix jours ont passé depuis ma rencontre avec Rurg et je ne sais toujours pas s'il viendra. Qu'importe, l'entraînement continue. La lune continue son voyage au travers du ciel. Je regarde le feu faiblir peu à peu. Je pense à Amalinë, j'espère qu'elle va bien. Je ferme les yeux, je m'élève, je quitte mon corps. Méditation...

[...]

Le feu n'est pas mort, la nuit n'est pas partie. J'ouvre peu à peu les yeux. Rurg est assis devant moi. Un très léger salut de tête, il me le retourne. Un halo de lumière bleutée, et le loup devient orc. Son souffle lourd résonne discrètement au travers de la grotte. Quelques secondes sans bouger, sans parler. Puis il commence...

"Les harpies posent de graves problèmes aux Rashnak. Plusieurs d'entre eux sont morts à cause de ces furies ailées. Ils réclament vengence : le sang des femmes-à-plumes doit couler pour laver la meute du déshonneur qui lui est fait alors qu'elle est pure de toute souillure. Trouve leur matriarche, tue-la et apporte-nous en une preuve."

Une brise puissante se lève à l'extérieur, faisant danser les dernières lucioles de feu restantes.

"Mais où trouver ces harpies? Je ne connais pas du tout cette région, je ne peux pas..."

"Cherche, draeneï. Trouve leur tanière et répare le mal qui a été causé à ces loups."

Je pousse un léger soupir. Il fouille l'une de ses poches et sort un collier particulier, une chaîne d'argent qui porte une dent d'un blanc éclatant, dans laquelle est incrustée un petit saphir, le tout logé dans une fine monture d'or.

"Ceci, c'est le symbole de souveraineté. Amène la meurtrière et il sera tien. Mais prends garde, draeneï..."

Il range le collier. Le feu semble prendre une inspiration brève, mais d'une intensité incroyable, marquant un court instant les yeux de l'orc d'une étincelle rougeoyante.

"Les harpies ne doivent pas être sous-estimées. Elles agissent en groupe, elles sont unies, organisées, intelligentes, et vicieuses. Tu n'atteindras pas leur matriarche si facilement, et les Rashnak ne t'aideront pas. C'est à toi de leur prouver que tu en es capable."

Je hoche légèrement la tête. Il se lève et fait demi-tour. Il avance lentement, vêtu de lourdes peaux de bête. Je le regarde avancer, disparaître derrière une colline enneigée. Mon regard se perd dans le vide un moment. Si elles sont si redoutables, je ne peux plus me permettre de garder telles armes. Je me lève, laissant tout sur place. Tête relevée. Un retour à Hurlevent pour une seule journée. Le mieux serait que personne ne me trouve, je ne dois pas perdre de temps. Je serai de retour ici sous peu, peut-être trois, quatre jours. L'esprit s'ouvre, le corps se transforme. Je revêts l'habit du loup et j'entame ma course. Direction, le sud...



To be continued (Eh oui, même en anglais)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelan Khalghir
Initié
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Loups-de-givre   Dim 25 Nov - 14:56

Retour à Alterac. Un passage à la grotte. Vivres, couvertures, tout y est laissé, hormis mes armes. Un bref soupir. Il faut trouver ces harpies maintenant. Je sors de la grotte. Soleil pâle, il est encore tôt. Je regarde le ciel, m'arrêtant quelques secondes. Bouffées d'air. Je fronce les sourcils. Les yeux se ferment. Concentration. Le vent se lève. Grondement sourd au loin. La foudre approche. Le sol tremble légèrement. Les cieux s'obscursissent peu à peu. Eclairs naissants. Le vent devient tempête. Sang bouillonnant, muscles se contractant, esprit se solidifiant. Un éclair tombe sur moi, le sol tremble davantage. Le blizzard est arrivé. Tous les éléments se déchaînent, et je laisse leur puissance s'exprimer en moi. Pause. Le temps semble se figer. Une, deux, trois, quatre secondes. Souffle bref. J'entame ma course...

...Odeur de loup mort. Je m'arrête. Coups d'oeil partout autour. Pas d'autre bruit que le souffle glacial. Quelques pas en avant. L'odeur est plus forte. Je cours. Plus loin, un cadavre de loup. Je le regarde. Le vent s'arrête alors. La neige se met à tomber. Je me baisse, je veux prier pour lui. Un mouvement derrière un sapin. Je tourne brusquement la tête.

"Yargh!!"

Elle fonce sur moi. Je ne peux pas esquiver. Repoussé quelques mètres plus loin. Je la vois, en face de moi. Elle pousse des cris, elle s'apprête à attaquer de nouveau. Sourcils froncés. Je pousse un cri de guerre. La tempête se réveille à nouveau. Je charge la harpie, elle fait de même. La furie-des-vents se réveille. Quelques coups suffisent à vaincre la bête. Je reprends mon souffle. Quelques gouttes de sang sur mon visage, essuyés d'un revers de main. Mais ce n'est pas fini.

"Yargh!! Yaaaargh!!!"

Je tourne la tête sur ma gauche. La grotte est là. Les cris résonnent de l'intérieur. Grognement. Je me mets en garde. Surgissent quatre harpies. Elles chargent en hurlant. La foudre frappe le sol. Je tente le plus possible de parer leurs attaques. Griffures, morsures nombreuses. L'une d'elles me frappe à l'épaule. Je tombe plus loin. Elles approchent lentement. Je me relève rapidement. Un éclair tombe non loin. Concentration. Je prends son énergie et je la renvoie vers les harpies, mortes sur le coup. Respiration difficile. Je ferme les yeux. Quelques blessures se referment, je recouvre mes forces. Le combat n'est pas terminé, je dois trouver la matriarche. Un souffle de vent glacial caresse la vallée. Quelques pas, et j'entre dans la caverne...


Les combats s'enchaînent. La fatigue se fait plus intense. Mais je ne renonce pas, je continue d'avancer. A quelques mètres, une lumière. J'avance lentement, épuisé. J'arrive dans une chambre magnifique, toute de glace. Au centre, une harpie imposante, une grande coiffe de plumes de toutes les couleurs se dressant sur sa tête. J'y suis enfin. Je dois y arriver. Respiration difficile. Le coeur bat vite. Le sang se chauffe à nouveau. Dernières forces qui se rassemblent. Je puise dans l'énergie élémentaire. Encore un moment. L'énergie continue de s'intensifier. J'ai le visage marqué, tiré, exprimant les derniers restes de rage. Encore un petit moment. Le sang circule plus vite, le coeur s'emballe, les muscles se contractent à nouveau. C'est le moment maintenant. Je hurle à la lune, je laisse les instincts de violence m'envahir. La harpie se retourne, surprise. J'ai déjà entamé ma charge. C'est elle ou moi, maintenant...


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelan Khalghir
Initié
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Loups-de-givre   Lun 17 Déc - 22:38

Pas un signe de vie dehors. Ballet de givre et de foudre au coeur de la vallée. Hurlement étouffés de quelques loups. La tempête n'épargne rien. Arbres et rochers renversés. Un peu plus en contrebas, une grotte. Seule source de lumière dans ce désert neigeux, petite étoile scintillant difficilement. Lumière faible mais vivace, agitée. Approche hésitante. Quelques mètres. Arrêt net, un bruit. Non, plusieurs. Echanges de coups, cris de douleur, heurts, légères explosions. Le sol semble gronder. Nouvelle approche. Le sol gronde davantage. Les bruits se font plus tenaces. Arrivés à l'entrée de la grotte. De nouveaux heurts, beaucoup plus féroces. Un cri de guerre se perd. Aspirés par l'entrée. On ne voit qu'une faible lumière au travers des couloirs de glace. Nous avançons vite, plus vite, trop vite. Gauche... Droite... Nous cherchons la lumière. Nous allons vers elle. Grand cri de guerre, droit devant. Nous nous jetons dans l'abîme. Halo de lumière blanche. Nous sommes arrivés...

Tornades. Un coup quasi-fatal. La harpie est projetée sur la paroi, face à moi. Elle faiblit, moi de même. Mais il ne faut pas abandonner. Essouflé, tâché de sang, grièvement blessé, compensés par la rage, la force, le goût de la colère. Impression étrange. Je tue, je blesse. Me voilà innondé de la rage sanguinaire. Les yeux ne brillent plus. Sang vermillon coulant de mes plaies. Dents serrées. Visage fermé. En garde. Elle se relève difficilement. Grognements sourds. Inspiration. Le sang recommence à circuler rapidement, innondant chaque muscle et allant au contact de l'air par les entailles. Expiration. Le coeur s'emballe de plus en plus. Les muscles se contractent progressivement. Inspiration. Tout mon corps entre en ébullution. Il faut en finir maintenant. Expi...

"Yaaargh!!"

Je hurle de douleur. Charge surprise. Epaule gauche. Elle s'est torpillée dessus. Je tombe quelques mètres plus loin. L'une de mes masses est projetée à plusieurs mètres sur le côté. Flaques de sang recrachées. Je n'ai plus une once de force. Elle s'approche lentement, aminée d'une soudaine faim insupportable. Je regarde autour. Le feu de camp presque éteint, la seule source d'énergie restant dans la pièce. Je la pointe de l'index droit. Un coup de vent traverse la pièce. Je lance un regard noir à la harpie. Elle s'arrête, comme surprise. Elle tourne sa tête, elle regarde les flammes. Les flammes grandissent, elles s'animent. De sa surprise naît la consternation, puis la peur. Elle tente de s'enfuir, mais il est trop tard. Les flammes tourbillonnent. Un choc de terre, et les flammes se dirigent droit sur elle, la laissant agoniser quelques mètres plus loin, simple victime de ses multiples blessures. Je la vois s'écrouler. Elle ne se relève plus. C'est la fin, enfin... Un bref sourire. Je ferme les yeux. J'ai l'impression de partir. Pour moi, c'est la fin. Juste avant de sombrer, je vois une ombre glisser le long du mur de cristal. Un orc s'approche. Mes paupières se referment. Je tombe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loups-de-givre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loups-de-givre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neovartis/DK dps impie/tank givre
» Machinimas "Les loups hurlent ..."
» [Horde] La Tanière des Loups -Auberge fermé-
» les monteurs de loups d'oglah khan...
» pour az spé givre dps enorme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature Rédemptrice :: La Rédemption :: L'Auberge-
Sauter vers: