Nature Rédemptrice

Guilde role play World of Warcraft - Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Faüve ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faüve
Initié
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 29
Localisation : Entre ici et ailleurs ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Faüve ...   Jeu 16 Aoû - 13:27

L'elfe était assise à une table de l'auberge d'Hurlevent, un cahier à la main. Elle dessinait tous les endroits où elle allait, dans le moindre détail. Ce petit livre ne semblait jamais la quitter et était comme partie d'elle-même. La jeune elfe avait un visage très jeune plein de douceur, le regard souvent ailleurs et ses cheveux bleus foncés lui descendaient jusqu'à la taille.

Un humain, intrigué par cette jeune elfe, discutait avec la gérante.

- Dis... Elle est souvent là ? Designant l'elfe.
- Faüve ? Oh oui, presque tous les jours. Elle traîne souvent en ville.
- Faüve ... Etrange prénom.
- Il lui va très bien, elle est... Spéciale.
- Comment ça ?
- Elle a de drôles d'habitudes et fait une fixette sur les chaussures.
- Les chaussures ? L'humain éclata de rire. C'est pas banal !
La gérante haussa les épaules.
- Bah ... Tu as vu un peu ses pieds ? Elle reste pieds nus dès qu'elle peut ...
- Chacun ses manies, non ? Elle a pas l'air bien méchante en tout cas.
- Non, elle est un peu dingue, mais gentille oui. Je pense que son côté décalé vient du fait qu'elle a vécu longtemps dans la forêt.
- Tu en sais des choses dis-donc ...
- J'aime bien connaître mes clients... Puis elle parle assez facilement de son passé, ce qui fait que je connais presque tout d'elle.
- Dis m'en plus.
- Et bah, elle n'a pas connu sa famille. Elle a vécu toute seule toute son enfance jusqu'à ce qu'elle rencontre son fiancé. Ils ont vécu assez heureux, en solitaires. Loin de la ville et des gens, juste eux deux. Mais il a eu un accident mortel : Mauvaise chute d'un arbre, mort sur le coup.
- Ces elfes ...
- Elle est allée à Reflet-De-Lune pour lui faire un bel enterrement. C'est là qu'elle a rencontré une autre elfe. Elles sont devenues très amies, alors Faüve l'a suivi jusqu'ici. Cette amie est morte quelques temps après d'une maladie grave.
- Cette Faüve n'a pas beaucoup de chance ...
- Maintenant elle vit dans un coin un peu reculé du Comté de l'Or avec un ami. Et elle a appris qu'elle était enceinte.
- Ca alors ... Tu sais vraiment tous les détails !
- Les gens ont confiance en moi que veux-tu ...

Faüve s'était relevée et s'approchaient d'eux le sourire aux lèvres. Elle avait déchiré une des feuilles de son cahier et le tendit à la gérante.

- Tenez... Et merci pour le thé madame. A bientôt !
- Merci Faüve. A demain !

La gérante jeta un oeil sur le dessint et sourit.

- Alors, c'est quoi ?
- C'est nous.

Elle lui montra le papier. On y voyait l'humain et elle-même discuter au comptoir de l'auberge. Le dessint était pour ainsi dire parfait, aucun détail n'avait échappé à l'elfe, pas même la cicatrice sur la joue de l'humain ou la tâche de graisse sur l'assiette que la gérante commençait à nettoyer.

- Elle est douée ... C'est une sacrée personnalité cette elfe !
- Et oui ... Il n'y a qu'une Faüve ...

La gérante essuya l'assiette en souriant et le silence s'installa de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreams.cowblog.fr/
Faüve
Initié
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 29
Localisation : Entre ici et ailleurs ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Faüve ...   Dim 18 Nov - 16:01

Des mois que l'humain n'était pas revenu à l'auberge. Il était partit longtemps au combat et avait risqué sa vie des centaines de fois depuis sa dernière chope de bièrre, bien au chaud. Cependant, il n'oubliait pas l'elfe au cahier, cette Faüve. A son retour en ville, il n'hésita pas une seule seconde et l'auberge fut le premier endroit où il alla.
L'aubergiste était là, cette même femme aux belles rondeurs, les joues roses et le teint de pêche. Elle le reconnu et sourit.

- Tient ! Ca alors ... Je te croyais mort depuis le temps !
- Il faut croire que je suis un corriace, l'humain prit place au bar et l'aubergiste éclata de rire.
- Ca ne m'étonne pas, t'es un dur à cuire. Je te serts comme d'habitude ?
- Oh oui ... Comme d'habitude, ça fait des mois que j'en ai pas eu ...

L'aubergiste rempli une chope et la fit glisser le long du bar.

- T'as une petite mine.
- C'est dû au manque de bière, il lui sourit malicieusement.
- Sérieusement, j'espère que tu vas prendre le temps de te reposer avant de partir de nouveau ...
- On verra.

Il but un gorgée et regarda les alentours, espérant revoir ses longs cheveux bleus, mais rien.

- Tu attends quelqu'un ?
- Si on veut ... Je pensais revoir Faüve et ses dessins.
- Oh ! Elle sourit. Elle m'en evoit très souvent. Tu sais, elle était enceinte et maintenant elle a accouché, voilà de ça un mois, une petite fille !
- Et bien ... L'homme bu une autre gorgée pour cacher son étonnement.
- Elwïng qu'elle s'appelle la p'tiote. Ca veut dire "pluie d'étoile" je trouve ça adorable. Là elles sont parties dans la forêt mais Faüve est passée ici avant le départ pour me donner le portrait de sa fille. Depuis, elle m'en envoit par courrier et moi je les accroche ici.

L'aubergiste montra un mur sur lequel étaient accrochés des esquisses d'arbres, de ruisseaux, de visage de bébé .. etc.

- Elle n'a pas perdu la main, toujours aussi douée.
- Elle ne change pas, heureusement ! La femme sourit.
- Tu crois qu'elle reviendra bientôt ?
- Bien sûr ! Et pour être sûr de la revoir, tu vas devoir rester ici quelques temps !

Ils se regardèrent puis éclatèrent de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreams.cowblog.fr/
Faüve
Initié
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 29
Localisation : Entre ici et ailleurs ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Faüve ...   Ven 22 Fév - 0:31

Le soldat, cet homme de guerre, sans autre attache que son épée et sans autre maison que le champs de bataille. C'était sa vie, il l'avait choisit et parfois regrettait amèrement. Chaque fois qu'il revenait en ville, son coeur l'entraînait dans l'auberge, avec sa gérante aux formes généreuses, souriante et belle. Mariée, bien sûr. Et s'il n'avait pas été soldat ? Il l'aurait choisit elle. Sans doute qu'ils auraient eu un enfant. Une fille, il aurait aimé une fille. Comme celle qu'il avait croisé quelques fois, assise à la même table, son ventre rond, ses cheveux bleu foncé. Il savait que sa fille à lui n'aurait jamais eu de longues oreilles comme les siennes, mais il aurait aimé que son enfant puisse être aussi souriante, aussi insousciente encore, même après avoir vécu tant de choses horribles. Alors qu'il poussait la porte, la gérante pointa son doigt vers une elfe de dos et lui fit un clin d'oeil.

- Bonjour, tu m'as manqué aussi Mimi.
- Tu ne reconnais pas la p'tite ?
- De quoi tu ... En se retournant, il la vit. Assise à cette même table, tenant dans ses bras un chargement très précieux. Ce bébé ressemblait déjà tellement à sa mère. Faüve quant à elle, n'avait pas changé. Cette même féminité dans ses gestes, dans ses formes, et toujours ses pieds nus. Elle est revenue ...
- Ca alors, quel physinomiste tu fais. Oui elle est revenue, voilà 3 jours de ça. Elle a ramené sa p'tite Elwïng.
- Elwïng, c'est vrai, "pluie d'étoile" ... C'est joli.
- Ca pour sûr, autant que cette jeune fille !

Faüve sourit à la gérante et se leva de table. Tenant sa fille sur un bras le temps de ranger son cahier de dessin dans son sac, puis s'approcha du comptoir, saluant le soldat de la tête.

- Bonjour !

L'homme la regardait, n'osant lui parler. C'était bien la première fois qu'il se sentait si vulnérable. Si faible face à cette jeune elfe pleine de vie. De la vie partout autour d'elle, une aura de bonheur qui le ferait presque chavirer.

- T'en fais pas, il parle, mais ça prend du temps. Il n'est pas habituer aux dialogues dans les batailles.
- Les batailles ? Ca alors ! Ce doit être très impressionant ! Oh mais oui vous avez une épée. Elle le détailla, émerveillée, insistant sur ses pieds. Oh et ces bottes alors ... Elles ont l'air inconfortables ! Comment marchez-vous avec ça ?
- Je ... Heu... Je ne sais pas je... Ca ne demande pas d'effort particulier.
- Eh bien, vous êtes vraiment admirable !

Admirable parce qu'il portait une épée au ceinturon et des bottes aux pieds ? Il sourit. Oui, s'il avait pu avoir une fille, il aurait aimé qu'elle soit comme Faüve. Il regarda Elwïng, puis sa mère.

- Toutes mes félicitations.
- Merci. Elle sourit. Nous avons passé un très beau séjour dans la forêt. Je pense qu'elle aimera cet endroit autant que moi ! Mais j'espère l'habituer aux bottes... Dans la ville, les pavés et les gens qui vous marchent sur les pieds. Elle secoua la tête en riant. En tout cas, enchantée de vous avoir enfin rencontré monsieur.
- Enfin ?
- Oui, dit l'aubergiste. Je lui ai parlé de toi, comme tu me demandais souvent de ses nouvelles et que tu aimes beaucoup ses dessins.
- Ah oui, c'est vrai, vous avez un talent remarquable, vraiment.

Faüve sourit, touchée par ce compliment. Elle prit de nouveau sa fille d'un bras pour pouvoir sortir son cahier à dessins. De là, elle sortit une feuille, sur laquelle était dessiné une forêt, dans des détails à la limite du déconcertant tant ils son réels.

- Tenez. Elle lui tendit la feuille. Quand vous serez dans les champs de batailles et que vous aurez un petit coup de déprime, n'hésitez pas à regarder ça. C'est chez ma fille et moi.
- Je... Je vous remercie, très sincèrement.
- Mais de rien !

Elle lui sourit puis regarda l'aubergiste.

- Il se fait tard, je vais rentrer Mimi. On se retrouve demain, d'accord ?
- Avec grand plaisir, mais avant. La gérante contourna le comptoire et alla embrassé le front du bébé. Quelle beautée ! Puis elle se mit sur la pointe des pieds pour embrassé Faüve sur la joue. Aussi belle que sa mère ...
- Merci. Elle sourit puis regarda le soldat. Au plaisir de vous revoir monsieur, et faites bien attention à vous !
- Au revoir demoiselle ...

Faüve et sa fille quittèrent l'auberge, laissant le soldat et la gérante, le sourire aux lèvres. Il l'avait revu, il était heureux. Elle était revenu. Sa fille imaginaire. Elle était revenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreams.cowblog.fr/
Faüve
Initié
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 29
Localisation : Entre ici et ailleurs ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Faüve ...   Ven 15 Aoû - 14:48

Il en était arrivé des choses à cette elfette aux cheveux bleus. Perdu son innoscence, ne croyant plus aux contes de fées. C'est ce qui arrive quand on perd confiance en tout.
Faüve était devenue aveugle. Les dessins, c'était bel et bien fini pour elle. Elle avait même jeté son cahier. Trop de souvenirs, trop d'envies surtout qu'elle ne pourrait plus assouvir comme dans le passé. Heureusement, ou malheureusement pour elle, elle eu le droit à trois amis. Fantastiques pour elle, mais toujours dans les ennuis. Des brutes, des grandes gueules, des gens détestables pour beaucoup de personnes, mais pas pour elle. Avec Faüve, ils étaient tendres, prévenants, attentionnés. Ils s'étaient attachés à la petite Elwïng, qui grandissait à vue d'oeil.
Son collocataire ayant disparu, Faüve avait la maison pour elle toute seule et elle prit une nounou, Sarah, pour l'aider à s'occuper de sa fille. Il y avait certaines choses qu'elle ne pouvait pas faire, n'y voyant pas. Elle s'y était faite, elle l'avait accepté, encore avec le sourire.
Comment cela s'était-il produit ? Elle n'en savait rien. Sa fille est tombée gravement malade, et rapidement le coma a prit place. Dans la catastrophe, Faüve est parti pour Reflet-De-Lune et est restée des mois au chevet d'Elwïng. Des mois, sans donner signes de vie, sans prévenir ses trois amis.
En y réfléchissant, Faüve ne serait jamais revenue si elle avait su. Non, ça jamais. L'état de sa fille s'améliorait, et Faüve avait besoin de revoir des visages amis de toute urgence.
Pourquoi et comment ? Elle ne s'en souvenait pas non plus. Il était secrêt avant, plutôt renfermé, la fuyant sans arrêt et elle s'y était faite. Mais à son retour, il était devenu bien plus sociable. Ils discutaient des heures. Alors oui, ça devait arrivé. Elle était tombée amoureuse. Une seconde fois. Elle ne croyait pas cela possible, après son fiancé. Mais si.
Tout se passait bien, jusqu'à ce que. Et oui, dans toute histoire il y a un jusqu'à ce que qui vient tout changer.
Cet homme en qui elle avait toute confiance, lui annonce qu'il n'était avec qu'elle que par pitié. L'aveugle, veuve épleurée, mère célibataire. Elle lui faisait de la peine. La pitié, il ne pouvait pas y avoir pire pour mettre Faüve hors d'elle. Pour aggraver les choses, une de ses amie proche l'avait trahi. Elle savait tout et ne lui avait rien dit. Son prénom ne venait pas du hasard, elle savait être en colère et sortir les griffes. Folle de rage, elle était folle de rage.
Lui devint un vampire et se mit en couple avec l'amie de Faüve. Pendant que la pauvre encaissait. Elle a fini par craqué, se laissant presque mourir.
Mais Elwïng ?
Elle ne pouvait pas laisser sa fille toute seule, sans parents. Elle n'en n'avait pas le droit. Elle devait rester pour l'élever. Mais plus rien ne serait comme avant. D'apparance, rien ne semble avoir changé. Faüve reste souriante, à l'écoute, toujours là pour aider. Mais à l'intérieur... Quel chaos. Quel vide surtout. Et cette souffrance. Elle a si mal...

Mais ne dit rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreams.cowblog.fr/
Faüve
Initié
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 29
Localisation : Entre ici et ailleurs ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Faüve ...   Dim 2 Nov - 14:37

A croire que la chance tournait pour tout le monde. Faüve avait retrouvé le sourire. Sa fille grandissait tellement vite. Elle marchait déjà, et partait à l'aventure. La digne fille de son père, se disait l'elfe. La petite disait quelques mots. Ce n'était pas encore de la grande littérature, mais ça devenait intéressant. Elle avait bien compris que sa maman ne voyait pas. Comment ? Faüve ne le sait pas. Elle pensait qu'Elwïng ne comprendrait pas tout de suite son handicap. Et pourtant, la fillette avait fait attention assez rapidement, à ce que sa mère touche un objet précis pour qu'elle puisse le voir. La mère et la fille avaient développées une grande complicité et Sarah, la nounou, aidait Faüve là où elle ne pouvait rien. Surveiller la petite quand elle crapahutait partout.
Avec toute la tension qui règnait en ville, Faüve leur avait trouvé une maison à Reflet-De-Lune. Elle ne voulait pas qu'Elwïng soit perturbée par tout ça. Mais Faüve, elle, retournait en ville pour y proposer son aide. Elle en profitait par la même occasion pour retrouver des proches. Comme lui. Il avait toujours été là pour elle. Depuis qu'elle était tombée si bas, il avait tout fait pour la relever. Il avait pourtant mauvaise réputation. Un vrai coureur de jupons. Mais Faüve ne tenait pas compte des comérages. Les ragôts, ça n'avait jamais été son fort. Elle aimait se faire sa propre idée. Et elle l'avait rapidement compris. Cet elfe souffrait, voilà tout. On lui avait brisé le coeur, il n'avait aucune envie que cela recommence. Alors la peur s'était installée en lui.
Aller savoir pourquoi, Faüve avait perçé l'armure qu'il avait mis tant de temps à construire. Peut-être le fait d'être aveugle. Elle ne voit pas avec les yeux, mais avec le coeur. Elle perçoit des détails plus précis que certains voyants. Toujours est-il qu'il était tombé amoureux. Qu'il voulait être avec elle, fonder une famille. Se marier. Faüve était de nouveau heureuse, avec quelqu'un qui cherchait à la comprendre, qui voulait savoir ce qu'elle vivait.
Le bonheur est pourtant fragile. D'ici quelques semaines, Raellyann partira au combat, comme beaucoup de gens. Elle sera seule à l'attendre. Mais il reviendra, elle le sait. Parce qu'il lui a promis. Alors il reviendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreams.cowblog.fr/
Faüve
Initié
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 29
Localisation : Entre ici et ailleurs ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Faüve ...   Dim 2 Nov - 14:52

Lorsqu'elle fermait les yeux, elle revoyait la forêt. Elle sent encore l'odeur des arbres, elle ressent le vent dans ses cheveux, l'herbe fraîche sous ses pieds nus. Elle le revoit lui aussi, parfois. Chaque fois qu'elle tente de se remémorer, elle se rappelle de la dernière fois. Cette dernière fois...

- Faüvy... murmurait Elwïng, ma puce...
L'elfe caressait l'épaule de Faüve, l'embrassant doucement.
- Hmm... Je suis debout... Dans quelques minutes.
- Une vraie marmotte.
Elwïng regardait sa fiancée, un sourire amusé aux lèvres. Pour l'embêter davantage, il la secoua, pas trop fort, mais de façon régulière. La jeune elfe grognait doucement.
- Oh, mais c'est qu'elle sortirait les griffes !
- Pire encore, je pourrais te mordre...
- C'est un risque à prendre...
L'elfe se mit debout et s'habilla en vitesse. Il jeta un coup d'oeil vers le lit. Faüve commençait à ouvrir les yeux. Elle esquissa un sourire.
- Laisses-moi te dire à quel point tu es belle... Je veux dire, pour une marmotte.
- ... J'aurais dû m'en douter.
- Bon, trève de plaisanterie, je vais nous chercher à manger.
- Fais attention à toi !
Elwïng était déjà dehors, mais il cria un Je t'aime! avant de disparaître. Il avait pour habitude de monter aux arbres. C'était sa récréation à lui. Il pouvait prendre un bol d'air frais tout en regardant le paysage de plus haut. Une façon pour lui de prendre du recul.
Ce jour-là, la nature était étrangement calme. Faüve se rappelle seulement d'avoir entendu un craquement, puis un bruit lourd. Et puis rien. Les oiseaux eux-mêmes ne sifflaient plus. Ce silence était inquiétant. La jeune elfe se dépêcha de sortir. Elwïng était introuvable. Elle marchait, le nez en l'air, scrutant tous les arbres pour le trouver. C'est là qu'elle vit une grosse branche se balancer dans le vide. Faüve sentit son coeur battre plus vite. Il était arrivé quelque chose.
A mesure qu'elle se rapprochait, elle baissait le visage. Et elle le trouva. Il était allongé par terre, les yeux clos. On aurait pu croire qu'il dormait. Il semblait si paisible. Elle n'avait pas tout à fait tord. Il s'était sûrement endormit. Seulement, il ne se réveillerait jamais. Sa tête avait heurté un cailloux. Un manque de chance. Un accident stupide. S'il n'était pas monté à cet arbre. S'il n'y avait pas eu ce cailloux... Et oui, si ce jour-là n'était pas arrivé, Elwïng serait vivant et auprès de Faüve et de leur fille. Ils auraient pu être une famille.
Mais c'est arrivé...

Faüve se rappelle de la forêt, un sourire aux lèvres. Elle y retourne de temps en temps avec sa fille. Elles s'installent face à l'arbre. Impression qu'il l'entend bien mieux là. Elle lui parle de leur fille. De sa vie. De l'homme qui va faire partir de sa vie maintenant. Qui sera un mari pour elle, un père pour leur fille. Elle lui promet qu'elle ne l'oublie pas. Il suffit qu'elle sente sa fille près d'elle pour savoir qu'il est toujours là. D'ailleurs, elle lui a quand même donné son prénom. Pour qu'à chaque fois qu'elle le prononce, son image lui revienne. Elwïng.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreams.cowblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faüve ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faüve ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature Rédemptrice :: La Rédemption :: L'Auberge-
Sauter vers: