Nature Rédemptrice

Guilde role play World of Warcraft - Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sur les rochers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyadh
Invité



MessageSujet: Sur les rochers   Mar 13 Fév - 2:10

Les vagues allaient et venaient, lêchaient ce corps que les rochers avaient accueillis, après une chute longue de plusieurs pieds. Tout autour, nul bruit ne venait troubler le repos de cet être, nul autre bruit que celui de la mer, paisible, régulier, qui lui offrait un linceul de fortune. Un accident, peut-être, ce ne serait pas le premier. Un pied qui glisse, un équilibre fragilisé... Quelle importance, maintenant que ce crâne était ouvert comme un fruit mûr tombé de son arbre ?

Le visage tourné vers le ciel, les paupières ouvertes sur un regard éteint, l'elfe semblait attendre. Attendre ou contempler ce que le soleil ou la nuit voudraient bien lui offrir pour l'éternité. Ses longs cheveux bleu nuit parvenaient tout juste à dissimuler la plaie que l'eau venait laver à intervalles réguliers.

Ce ne fut que le lendemain qu'on la retrouva. La mer avait emporté son collier, mais sa main tenait encore un bouquet d'Aciérite sauvage, ces fleurs qu'on ne trouve qu'au bord de falaises escarpées. Bien qu'abîmée, la robe aux dessins compliqués que portait l'inconnue permis de déduire son statut de prêtresse. Elle fut convoyée au temple d'Elune et trouva un abri dans une arrière salle minuscule, en attendant d'être brûlée, le temps que les prêtresses puissent lui rendre un dernier hommage.

L'une d'elle attendit d'être seule, guettant dans la pénombre et la fraîcheur de la pièce une quelconque présence qui aurait pu la gêner. Lorsque le silence se fit, elle s'approcha du corps et découvra le visage de son voile de soie. Le coeur de l'elfe se serra, elle était maintenant certaine de savoir qui était cette inconnue, bien que l'identité aie été découverte depuis quelques heures. Jusque là, elle refusait de le croire mais la vérité était là, cruelle et douloureuse.

"Quelle ironie du sort, commandante, d'avoir survécu jusqu'à présent, et d'avoir chuté pour quelques fleurs..."

Elle respira un grand coup, tout en posant une main sur le front de la défunte, cherchant à retenir à grand peine les larmes qui s'apprêtaient à rouler sur ses joues. Un frisson la parcouru, quelque chose de froid. Tournant la tête à la recherche d'un courant d'air, elle eu l'étrange sensation que quelqu'un l'épiait, tout près. Ses yeux aiguisés ne parvinrent pas à distinguer quoi que ce soit, hormis les murs décorés de fleurs fraichements cueillies. N'arrivant pas à faire disparaitre le sentiment d'oppression grandissant, elle rabattit le voile de soie sur l'ex-sentinelle et quitta la pièce. Une des prêtresse rayait le nom de Lyadh Uruloki des archives.
Revenir en haut Aller en bas
Saypa
Initié
avatar

Nombre de messages : 772
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Sur les rochers   Mar 13 Fév - 2:18

Mad Mad Mad Mad Mad Mad Mad Mad Mad Mad Mad Mad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad

( je suis pas d'accord... Et tu sais pourquoi Sad neeeeeeerf Sad Sad Sad Sad )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fleuz.free.fr/images/index.php
Clothilde
Initié
avatar

Nombre de messages : 480
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Sur les rochers   Mar 13 Fév - 12:43

( Shocked Et on peut connaitre les raisons? )

_________________
Clothilde/Edonne/Sinaya/Jalle/Aldüyn/Mizrah/Barnard/Felos/Riliane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyradis
Initié
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 29
Localisation : somewhere in your dreams
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Sur les rochers   Mar 13 Fév - 13:48

(oui j'avoue que j'ai rien suivi personnelement... oO)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyadh
Invité



MessageSujet: Re: Sur les rochers   Mar 13 Fév - 16:17

Hrp : Mais laissez moi finir :p

_________________________________________


"Merendis ?"

Ce n'est pas tant la voix, étrangement familière, qui glaça le coeur de l'elfe, mais plutôt son timbre, à la fois froid et distant. Pendant une seconde qui lui paru une éternité, elle hésita entre se retourner ou garder les yeux braqués sur son bureau. Elle entendit son nom une fois encore.

"Ca ne peut pas être vous, commandante."
"Merendis, tu sais que je n'aime pas ce titre. Je suis prêtresse maintenant."


Ne tenant plus, Merendis se retourna et contempla le visage de son interlocutrice. Il n'y avait aucun doute. Ou bien il s'agissait de la vision la plus incroyable que l'alcool ait pu lui donner, ou bien elle se tenait vraiment là, devant elle. Ses mains tremblaient.

"Ca ne peut pas être.. vous. Je.. je vous ai vue..."
"Une méprise, une horrible méprise, Merendis. Regarde-moi."


L'elfe observa longuement celle qui se dressait devant elle. Une robe de novice, celle qu'on donne aux prêtres qui viennent tout juste de rejoindre le temple, des cheveux sombres chutant jusqu'aux reins, et ce regard sans faille, bien que témoignant parfois un peu de chaleur, propre à la plupart des guerrières de l'armée. Ces marques, semblables à des feuilles, qui tracaient le contour des yeux... Comment douter ? Merendis était à peu près certaine que l'elfe qui se tenait devant elle était l'exact identique du corps qui reposait dans l'arrière salle, la veille.

"Mais... comment ?"
"Nous l'ignorons, une enquête sera sans doute dressée pour retrouver l'identité de la malheureuse. Son corps a été brûlé ce matin."

Merendis sauta au cou de son amie et l'étreignit avec force, comme si elle craignait qu'elle puisse se volatiliser à tout moment. L'elfe la repoussa d'une main ferme.

"Nous n'avons pas le temps pour les futilités, Merendis. Des affaires m'attendent, et les tiennes également."

Sur ces mots, l'elfe planta Merendis et tourna les talons. Un bref moment, sa tête lui tourna, et elle dû appuyer sa main contre le mur pour garder l'équilibre. L'estomac vrillé, un murmure se glissa dans son oreille.
"N'oublie pas, sentinelle, à qui tu dois..."
"Je sais à qui je le dois !"

"Lyadh, tout va bien ? Vous avez crié..."


L'elfe acquiesca pour toute réponse, avant de s'éclipser d'un pas rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Cyradis
Initié
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 29
Localisation : somewhere in your dreams
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Sur les rochers   Mar 13 Fév - 20:22

(han elle nous a fait le coup de la fake death qui fait peur a tout le monde, la vilaiiiiine, viens la t'as merité quelques coups de fouet :oooo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyadh
Invité



MessageSujet: Re: Sur les rochers   Mer 14 Fév - 16:10

"R'garde la moi, c'tte grande gigasse... V'là trois jours qu'on navigue, t'jours pas décroché un mot. Sorcière ! Kof ! Kof !".
Les propos du capitaine se soldèrent par un crachat noirâtre sur le ponton, mélange de chique et de salive qu'il mâchonnait depuis quelques minutes.
"J'savais bien qu'la route d'commerce n'devrait pas être ouverte aux femmes, ç'porte malheur, t'verras ! Sorcière."
Le marin qui se tenait aux cotés du vieil homme éclata d'un rire gras en lui administrant une tape vigoureuse sur l'épaule.
"Pour sûr Capitaine, les femmes sont tout juste bonnes à nous faire faire naufrage, héhé !"

Il laissa le vieux à la barre, pressé de retourner à ses tâches. La femme dont ils parlaient se tenait sur le bastingage, le regard obstinément tourné vers la mer. De temps en temps, elle se balançait, comme si les remous des vagues se faisaient violents, bien qu'ils naviguaient sur une mer d'huile depuis leur départ. A ses cotés, se tenait une autre elfe, aux cheveux courts, affublée d'une sorte d'armure en maille entre le noir et le parme. Elle semblait s'inquiéter pour son amie à l'étrange comportement.

De l'inquiétude, oui, Merendis en avait. Lyadh refusait de quitter le pont du bateau, de jour, comme de nuit. Ni le froid, ni le vent ne semblaient l'affecter. De même, la labilité de son humeur la surprenait. Son amie passait du rire aux larmes, avant de se plonger dans de longs silences, où il était quasi impossible de capter son attention. Dans ces moments là, seule la mer y parvenait. Le regard de la prêtresse trahissait une certaine mélancolie, peut-être du regret. Comment savoir ? Elle avait tout juste décroché deux mots depuis leur départ. Merendis espérait que leur arrivée aux Royaumes de l'Est résoudrait les choses. Elle ne pû s'empêcher de resonger à ce visage qu'elle avait découvert de son voile de soie, alors que sa propriétaire reposait dans son linceul. Ce visage était l'exact identique... Si elle avait eu le moindre doute que ce corps ne fût pas celui de son amie, pourquoi son coeur se serait-il serré à ce point ? Et cet autre visage, qu'elle regarda le lendemain, bien vivant, lui avait fait l'effet d'un coup de poignard glacé dans sa poitrine. Quelle folie...

Lorsque Merendis quitta ses pensées, troublée par quelque chose qui lui échappait, elle s'aperçut que Lyadh la fixait. Ce regard, froid et grave, la mit mal à l'aise. Ce regard, elle ne le reconnaissait pas. Elle bafouilla une excuse incompréhensible, et alla s'enfermer dans sa cabine.
Revenir en haut Aller en bas
Lyadh
Invité



MessageSujet: Re: Sur les rochers   Dim 4 Mar - 20:48

"Voilà trois jours que nous avons accosté. Trois jours, et vous n'avez rien mangé."

Avec un regard réprobateur, Merendis poussa une gamelle remplie sur la table, face à la prêtresse qui semblait fixer l'horizon.

"Mangez."
"La nourriture de ces terres est fade. Je n'ai pas faim."

Lyadh se leva, les yeux toujours dans le vague, et resta debout, près de la table.

"Vous êtes effrayante, commandante. Je vous croierai sans vie si vous étiez allongée au sol ou dans votre lit. Vous êtes pâle. Par Elune, qu'est-ce qu'il vous arrive ? Vous n'êtes plus la même depuis..."

Le regard de la prêtresse aux cheveux de nuit fixa la Sentinelle, si froidement que cette dernière interrompit sa phrase. Puis, elle se pencha pour murmurer :

"Depuis quand, au juste ? Depuis Hyjal où nous avons combattu en soeurs ? Depuis le moment où j'ai pris l'habit des priantes de la Déesse ? Ou depuis que tu m'as retrouvée ? Tu ignores tout. Nous sommes différentes parce qu'Elune m'a choisie. Si tu te sens impuissante, ravale ton orgueil, Merendis."
- "Vous n'y êtes pas, commandante. Depuis que je vous ai retrouvée, après cette horrible méprise, vous êtes taciturne, sombre, vous ne mangez pas, vous ne dormez pas. Avez vous entendu les mots des marins ?"
- "Je les ai entendu. Si tu y crois, je prierai pour que soit pardonné ton blasphème."


Lyadh tourna les talons, et s'apprêtait à monter dans sa chambre, lorsque la voix de son amie l'arrêta net.

"Commandante, je ne peux continuer avec vous. Vous m'effrayez. Vous dîtes que j'ignore tout, et vous avez raison. Vous avez changé. Je ne sais pas ce qui a provoqué ce changement. J'espère seulement qu'Elune vous protège encore."

La prêtresse ne se retourna pas, elle resta immobile, longtemps après avoir entendu le fer des bottes de son amie frapper le sol en direction de la porte de l'auberge. Longtemps après avoir entendu celle ci claquer.
Revenir en haut Aller en bas
Lyadh
Invité



MessageSujet: Re: Sur les rochers   Lun 12 Mar - 20:51

Stormwind. Véritable abri de races hétéroclite.

Elle était incapable de dire combien de temps elle était resté appuyée contre le mur de pierre, à écouter brâiller des marchands, les passants maudire les gosses des bas quartiers qui se faufilaient entre leurs jambes pour subtiliser les bourses, à contempler la fontaine qui trônait sur la petite place où supersticieux et habitués jettaient des pièces de cuivre pour se garantir le bon oeil de dame Fortune.
Suffisament de temps, en tout cas, pour voir l'aube pointer au creux des ponts de la Vieille ville et passer derrière la flèche blanche de l'église. Suffisamment de temps pour que le son des cloches lui devienne familier, comme une chanson qu'on fredonne en se levant, et qu'on se surprend à chantonner au crépuscule.

Merendis était partie. Les derniers mots de la Sentinelle ne cessaient de flotter dans sa tête, sans qu'elle ne puisse s'en débarrasser.

"Vous m'effrayez, Lyadh. J'espère qu'Elune vous protège encore."

La prêtresse ferma les yeux, espérant sans doute qu'en procédant ainsi, elle parviendrait à faire taire cette voix obsédante.

"Lyadh ?".

Il fallu que la question se répète encore pour que l'elfe s'apperçoive que cette voix là était bien réelle et non le fruit de son imagination.

"Lyadh ?".

Un furbolg. Elle cligna des yeux, incertaine de la vision qui s'offrait à elle. Il répéta une troisième fois son nom. Lyadh regarda autour d'elle avant d'observer l'étrange créature qui la fixait.

"Qui êtes vous ? Ôtez ce déguisement ridicule." Le ton était sec, froid, volontairement. Une sourde angoisse venait de naître au creux du ventre de Lyadh, une sensation brutale et inexplicable de menace.
- "Je suis Maeg. Vous êtes bien Lyadh ?"
- "D'où tenez vous mon nom ?"
- "Les vents me l'ont porté, prêtresse d'Elune."

Elle décrocha discrètement la dague du lien de cuir qui la nouait à sa ceinture, sans perdre du regard le furbolg qui parlait l'elfique. Celui ci paraissait sourire, non pas au niveau de sa gueule, béante et dégoulinante de bave, mais dans son regard, vif et expressif, qui avait quelque chose de singulièrement "humain". Tout à coup, une sorte de brouillard s'enveloppa autour de l'animal au poil brun, jusqu'à en dissimuler complètement l'apparence. Lorsque ce brouillard disparu, il laissa place à un elfe de haute stature, qui paraissait quelque peu désorienté. Lyadh profita de se moment pour le saisir fermement par le bras.

"Si vous voulez un conseil, vous avez tout interêt à me suivre, Kaldorei."

L'elfe balbutia quelques mots confus mais s'exécuta lorsqu'il aperçu la dague que Lyadh tenait, visible pour lui, cachée aux gardes. La poigne de fer qui emprisonnait son bras ne lui laissait aucune autre alternative, de toute façon.

"Faites vous remarquer, et vous le regretterez. Avancez."

Elle le conduit dans une ruelle, loin du coeur de la ville. Lorsqu'elle fût assurée que l'endroit était suffisement discret et désert, elle plaqua l'elfe au mur avant de placer sa dague à la hauteur de la pomme d'Adam de l'imprudent.

"Vous allez maintenant me dire ce que vous me voulez, d'où vous tirez mon nom et ce qui vous a pris de vous déguiser aussi ridiculement, "Maeg"."
- "Je.. je ne m'appelle pas Maeg."
- "C'est le nom que vous avez employé pour vous présenter à moi, vous me prenez pour une imbécile ?"
- "Mais.. mais c'est la .. la première fois que je vous vois !"

Lyadh enfonça ses doigts dans le bras de son interlocuteur, pour renforcer sa prise. Ce dernier, malgré son visage à qui il tentait de donner un calme illusoire, esquissa une grimace de douleur.

"Je vous jure que je vous dis la vérité !"
- "Votre nom, et vite."
- "M... M... Mornaglar."
- "Et ce furbolg, qu'est-ce que c'était ? Un de vos tours pour divertir les passants ?"
- "N.. non, je vais vous ex.. expliquer mais je vous en prie, b.. baissez votre arme."

La prêtresse pris le temps de contempler l'elfe qui se dressait devant elle. Il faisait deux bonnes têtes de plus qu'elle, et de longs cheveux blancs coulaient sur ses épaules. Elle ne lui donnait pas grand âge, mais son visage était émacié, comme si un passé douloureux était venu se peindre sur ses traits pour s'y figer à jamais. Bien que le reflet d'or de ses yeux l'empêchait de savoir s'il la regardait elle ou sa main qui tenait la dague effilée, elle pouvait deviner la peur dont il était l'objet. Cette sensation aiguisa un trouble délicieux au creux de ses reins, le même que celui qu'elle ressentait lorsqu'elle ôtait la vie, lorsque ses soeurs et elle défendaient leur bannière de guerre. Un instant, elle hésita à trancher la gorge nue du druide. Mais sa main finit par s'abaisser.
Revenir en haut Aller en bas
Mornaglar
Maître de la Nature Rédemptrice
avatar

Nombre de messages : 2453
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Sur les rochers   Mar 13 Mar - 9:50

(elle m'a aussi pété le bras, mais elle a jamais voulu l'admettre. Joli texte Smile )

_________________

Maître de la Nature Rédemptrice
Classe : Druide
Professions : Ingénieur, Mineur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saypa
Initié
avatar

Nombre de messages : 772
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Sur les rochers   Mar 13 Mar - 12:15

( !!! Mon post a moi a été effacé... Mad Très chouette ma belle Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fleuz.free.fr/images/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur les rochers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les rochers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Rochers scultés de Saint Malo (avec ma Feeling Drained habillée par Meleabrys)
» [A Valider] Villaines-les-Rochers
» Nettoie les rochers
» Socles avec rochers
» MONTAGNES ET ROCHERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature Rédemptrice :: La Rédemption :: L'Auberge-
Sauter vers: